La bombe de peinture est un moyen pratique et économique pour peindre soi-même des objets ou des surfaces. Comme tout autre matériel du même genre, son utilisation exige le minimum de connaissance pour aboutir à une finition impeccable. Ce guide va donc améliorer votre notion sur le sujet pour vous offrir la possibilité de peindre en toute autonomie.

Les équipements utiles et les avertissements

Pour des raisons pratiques, l’utilisation d’une peinture en aérosol attire actuellement de plus en plus de monde, car ils sont parfaits pour les objets avec des motifs ou les surfaces en reliefs.

L’utilisateur doit correctement s’équiper s’il souhaite obtenir des résultats parfaits à la hauteur de ses attentes. Tout d’abord, il faut disposer d’une bonne qualité de peinture pour commencer à peindre. De nombreux marchands proposent toute une gamme complète de vernis en bombe pour satisfaire pleinement le goût de chacun. Ensuite, il y a les accessoires essentiels tels que les chiffons, les bâches, les papiers de verre à grains …etc. Vous pouvez également avoir besoin d’un ruban de masquage ou d’une meuleuse selon la situation. Disposer d’un tablier peut être pratique pour éviter les éclaboussures de peinture.

Il faut tout de même savoir que malgré son efficacité, les fabricants recommandent fortement l’utilisation de dispositifs de protection dans le but d’éviter une exposition de l’usager au danger. Avant toute chose pour plus de sécurité, la vaporisation doit être effectuée dans un endroit parfaitement aéré. Le port d’un masque est également nécessaire pour éviter tout danger d’inhalation de vapeurs. L’usage des gants et des lunettes de protection doit autant être préconisé.

 

La préparation de la surface à peindre

Peindre une surface métallique nécessite un minimum de préparation pour afficher un rendu définitif irréprochable. La première chose à faire est d’enlever les poussières et toute autre particule avec un chiffon humide ou une broche en utilisant des essences minérales. Les rouilles sont généralement présentes sur les objets ou surfaces métalliques, mais les utilisateurs ont la possibilité de les enlever à l’aide de produits chimiques antirouille qui sont souvent disponibles sous forme de liquide ou de gel. L’utilisation des meuleuses ou des ponceuses sont également envisageable si elles sont conséquentes, sinon, optez pour des papiers de verre. Retirez les rouilles à l’extérieur de la maison et loin des enfants. Les excédents de peinture doivent aussi être enlevés avec un couteau à mastic par exemple s’il en reste encore après les étapes précédentes. Pour finir, vous allez devoir poncer soigneusement la surface à peindre pour le rendre lisse permettant ainsi à la peinture de bien s’agripper. Sans oublier de préparer méticuleusement l’environnement de travail en le protégeant des éclaboussures de peinture avec des bâches ou des rubans de masquage.

L’application de la peinture

Après avoir réalisé tous les préparatifs, l’utilisateur peut maintenant commencer l’application de la teinture sur la surface traitée. Pour commencer, la bombe de peinture doit être secouée vigoureusement dans un mouvement vertical avant usage jusqu’à résonance de la bille à l’intérieur. Réaliser un test sur un bout de carton peut s’avérer nécessaire pour se familiariser avec le débit de pulvérisation du matériel et sa couleur. Il faut ensuite appliquer une couche uniforme à une distance de 20 à 30 cm en déplaçant l’aérosol de manière régulière. La pulvérisation commence souvent à côté de l’objet à peindre, ensuite sur lui et s’arrête lorsqu’il est dépassé pour éviter que la peinture se concentre sur un point précis. Appliquez 3 à 5 couches de peinture avec un temps de séchage de 15 minutes et pour parvenir à une jolie finition, l’application de plusieurs fines couches de peinture est sollicitée au lieu d’une couche épaisse.

Catégories : Peinture